fbpx

Cosmétiques zéro déchet et zéro plastique

Livraison Gratuite dès 30€

0 0,00

Tensioactifs dans les cosmétiques : notre guide pour tout comprendre !

préparation cosmétiques laboratoires

Si vous avez pour habitude de décrypter la liste des ingrédients des cosmétiques, peut-être avez-vous déjà croisé les noms de sodium coco sulfate, cocamidopropyl betaïn ou encore lauryl glucoside. Tous ces ingrédients font partie d’une seule et même famille : celle des tensioactifs. Indispensables pour la formulation des cosmétiques, ils possèdent des propriétés physico-chimiques qui auront un impact sur l’action, l’aspect, la texture ou encore la douceur du produit fini. Notre guide complet vous permettra de tout comprendre sur les tensioactifs dans les cosmétiques !

Tensioactifs dans les cosmétiques : de quoi s’agit-il ?

Pour mieux comprendre leur utilité et leur intérêt dans les cosmétiques, il est d’abord important d’en savoir un peu plus sur les tensioactifs et leur mode d’action.

Qu’est-ce qu’un tensioactif ?

Vous le savez certainement : lorsqu’on mélange de l’eau avec de l’huile, les phases aqueuses et huileuses ne se mélangent pas. Ainsi, pour pouvoir formuler des cosmétiques composés d’eau et de corps gras (huiles végétales, beurres…), il est nécessaire de faire appel à un autre ingrédient : le tensioactif.

Un tensioactif est une molécule soluble dans l’eau qui a la capacité de réduire la tension existante entre 2 phases non miscibles, comme l’eau et les corps gras. Il permet donc à la phase aqueuse et huileuse de se disperser l’un dans l’autre. Mais comment parvient-il à lier des substances si différentes ?

Comment agit-il ?

Le tensioactif est composé de 2 parties de polarité différente :

  • La tête est lipophile, avec une charge électrique nulle (elle est apolaire) ;
  • La queue est hydrophile et possède une certaine charge électrique (elle est polaire).

Comme son nom l’indique, la partie hydrophile du tensioactif est plutôt attirée vers l’eau. Elle peut donc se lier et se mélanger facilement à elle. Quant à la partie lipophile, elle se range et s’immerge du côté des corps gras.

Lorsque l’eau est associée à des corps gras et à un tensioactif, des gouttelettes se forment naturellement : ce sont des micelles. Les molécules se sont rassemblées et les substances, qui n’étaient pas miscibles au départ, finissent par se mélanger. Le tensioactif termine son travail en stabilisant l’émulsion.

Certains tensioactifs sont plus hydrophiles ou lipophiles que d’autres. On mesure cet équilibre hydrophile/lipophile sur l’échelle HLB (Hydrophilic-Lipophilic Balance) qui s’étend de 0 à 20. Plus la valeur est basse, plus le tensioactif est lipophile. Inversement, plus la valeur est haute, plus le tensioactif est hydrophile et sera attiré par l’eau. Connaître le HLB d’un tensioactif est important pour obtenir une émulsion la plus stable possible.

Les différentes propriétés d’un tensioactif

En associant une phase aqueuse et une phase huileuse, le tensioactif permet de former un mélange appelé « émulsion ». C’est pourquoi il est avant tout un émulsifiant. Mais son utilité en cosmétique ne s’arrête pas là.

En effet, les tensioactifs peuvent aussi être :

  • Détergents (ou nettoyants) : ils décrochent les impuretés ;
  • Moussants : ils favorisent la formation de mousse ;
  • Mouillants : ils facilitent l’étalement du produit sur la peau et augmentent sa vitesse de pénétration ;
  • Conditionnants : ils facilitent le démêlage, limitent les frisottis et ont des propriétés antistatiques.

Il existe également des tensioactifs dispersants, stabilisateurs, bactériostatiques, humectants

Les différents types de tensioactifs dans les cosmétiques

La partie hydrophile des tensioactifs anioniques est chargée négativement. Ce type de tensioactifs est généralement utilisé comme détergent ou comme agent moussant, notamment dans les produits pour cheveux.

  • Les tensioactifs anioniques

Les tensioactifs anioniques sont couramment utilisés par les fabricants car ils sont peu coûteux. Mais certains ont l’inconvénient d’être assez irritants pour la peau. Parmi les tensioactifs anioniques courants, on peut citer le sodium coco sulfate (SCS), le sodium cocoyl isethionate (SCI) ou encore le sodium lauryl sulfoacetate (SLSA).

  • Les tensioactifs cationiques

La partie hydrophile des tensioactifs cationiques est chargée positivement. Ils sont peu moussants et particulièrement irritants pour les yeux et les muqueuses. On les retrouve souvent dans les produits de soins capillaires car ils agissent comme un conditionnant en formant un film lisse sur le cheveu.

Le BTMS, le stearamidopropyl dimethylamine et le cetrimonium chloride figurent parmi les tensioactifs cationiques les plus connus.

  • Les tensioactifs amphotères ou zwitterioniques

Ces tensioactifs ont la particularité de posséder à la fois une charge positive et une charge négative. Ils exercent une bonne action détergente et un pouvoir moussant tout à fait satisfaisant. Peu irritants, les tensioactifs amphotères sont généralement bien tolérés par la peau et ne piquent pas les yeux. On les retrouve souvent dans les produits nettoyants comme les gels douche et les shampoings.

Parmi les tensioactifs amphotères courants, on peut citer la cocamidopropyl betaïn ou encore la mousse de Babassu.

  • Les tensioactifs non ioniques

Les tensioactifs non ioniques ne possèdent aucune charge. Peu irritants et doux, ils ont une action détergente mais ne moussent pas beaucoup. Ils sont principalement utilisés comme émulsifiants dans les soins du visage et les produits capillaires.

Le lauryl glucoside, le coco glucoside ou encore le cetyl alcohol sont des tensioactifs non ioniques couramment utilisés en cosmétique naturelle.

Pour savoir ce que contiennent vos produits cosmétiques, nous vous donnons quelques conseils pour apprendre à décrypter une liste INCI.

Et pour vous garantir des produits respectueux de la peau et des cheveux, Frénéthique a choisi de bannir de sa boutique les cosmétiques composés d’ingrédients controversés dont certains tensioactifs comme le sodium lauryl sulfate ou l’ammonium lauryl sulfate, des irritants reconnus.

Pour vous y retrouver plus facilement et rapidement, voici une fiche mémo par Take it Green sur les différents types de tensioactifs

fiche mémo tensioactifs cosmétiques

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur pinterest

A lire également ...

Être alerté du retour en stock Ce produit est actuellement en rupture. Pour être informé dès que le produit est de nouveau en stock, laissez simplement votre adresse ci-dessous.
Email Votre adresse reste confidentielle, nous ne la partagerons avec personne d'autre :)
Panier
Votre panier est videRetour boutique