Publié par

L’art du rasage version zéro déchet

L’art du rasage version zéro déchet

vintage wet shaving Equipment on wooden Table

Chez l’homme comme chez la femme, le rasage est une étape délicate. S’il n’est pas réalisé correctement, il peut agresser la peau, provoquer des rougeurs, des démangeaisons et des irritations. Mais le fameux « feu du rasoir » n’est pas une fatalité ! Pour éviter ces sensations désagréables, il est important de bien préparer la peau. Il existe ensuite des astuces à suivre pendant et après le passage du rasoir pour un rasage efficace et respectueux de votre peau.

Comment bien préparer sa peau au rasage ?

Le passage de la lame peut être particulièrement irritant pour la peau, que vous soyez un homme ou une femme. En effet, il détériore le film hydrolipidique qui fait office de barrière de protection. Cela crée des sensations d’inconfort tels que des tiraillements qui apparaissent après le rasage. La préparation de la peau en amont est une excellente solution pour limiter la dégradation du film hydrolipidique. Elle se déroule en 2 étapes :

Étape n°1 : le nettoyage de la peau

Réaliser un nettoyage de la peau avant de se raser a un double avantage.

D’une part, cela permet d’éliminer les impuretés qui pourraient se loger dans les pores une fois ouverts. Elles pourraient alors provoquer des inflammations, des boutons voire des infections.

D’autre part, le nettoyage de la peau avant le rasage permet d’assouplir l’épiderme et de ramollir les poils pour un passage du rasoir plus facile. Durant cette étape, les poils se redressent et sont moins susceptibles de se transformer en poils incarnés (lorsqu’ils se recourbent et poussent vers l’intérieur).

Le nettoyage de la peau doit être réalisé à l’eau chaude, 2 à 3 minutes avant le rasage. Le plus simple est de le faire sous la douche mais vous pouvez également appliquer une serviette chaude pendant quelques minutes sur les zones à raser.

Étape n°2 : le gommage de la peau

Le gommage est idéal pour éliminer les cellules mortes qui s’accumulent à la surface de la peau. Après l’exfoliation, la peau est plus douce et plus lisse ce qui assure une glisse optimale du rasoir. De plus, le gommage finalise le nettoyage de la peau en éliminant les dernières impuretés et en libérant les pores.

Attention toutefois à ne pas utiliser un produit trop agressif qui ne ferait qu’irriter votre peau. Pour le visage ou pour le corps, appliquez un gommage naturel à grains fins pour une exfoliation en douceur.

Les bons gestes durant le rasage zéro déchet

Votre peau est prête ? Vous pouvez donc vous armer de votre rasoir ! Pour un rasage dans les règles de l’art, nous vous présentons ci-dessous quelques gestes à respecter.

Appliquez un produit de rasage

Pour limiter au maximum les coupures et les irritations, il est vivement déconseillé de se raser à sec ou simplement avec de l’eau. Appliquez toujours un produit de rasage qui va lubrifier et rendre la peau plus glissante. Cela évitera de devoir repasser plusieurs fois sur la même zone et ainsi d’irriter votre peau.

Plusieurs choix s’offrent à vous : mousse à raser, savon à barbe, savon de rasage ou encore huile de rasage. Comme pour le gommage, choisissez un soin bio et naturel qui respecte la sensibilité de votre peau. Appliquez-le dans le sens contraire à la croissance des poils pour les relever.

Utilisez les bons accessoires pour un rasage zéro déchet

Les rasoirs jetables font partie des modèles les plus populaires. Malheureusement, ils sont loin d’être écologiques et provoquent souvent des coupures et des irritations. Nous vous conseillons plutôt d’utiliser un rasoir électrique ou, encore mieux, un rasoir de sûreté Zéro déchet et réutilisable, il est idéal pour un rasage de près. Parce qu’il n’est doté que d’une seule lame, il provoque moins d’irritations et limite le « feu du rasoir ».

Pour le rasage de ces messieurs et pour une application uniforme de la mousse à raser, munissez-vous d’un blaireau de rasage en poils synthétiques (et non en fibres animales). Cet accessoire permet également de redresser les poils pour faciliter la coupe. De plus, il permettra d’apporter une belle mousse pour faciliter le rasage.

Un rasage dans le sens du poil

Le rasoir doit être passé dans le sens du poil pour limiter les irritations et le risque de poils incarnés. D’une manière générale, quelle que soit la zone, vous devez suivre le sens de croissance du poil. Mais, si vous souhaitez obtenir un rasage de plus près et plus net, il est possible de passer le rasoir dans le sens contraire lors du 2ème ou du 3ème passage. Évitez toutefois de passer trop de fois sur une même zone.

Vos gestes doivent également être courts et légers. N’appuyez pas trop fort sur le rasoir pour éviter d’agresser l’épiderme.

Les soins après le rasage

S’il est important de bien préparer votre peau, vous devez aussi prendre le temps de l’hydrater et de l’apaiser après le rasage. Pour cela, appliquez un soin après-rasage : crème hydratante, baume nourrissant, huile végétale… Cela permet de refermer les pores, d’éviter les sensations d’inconfort, d’hydrater et de rétablir l’élasticité de la peau.

Vous trouverez sur Frénéthique tous les produits indispensables pour votre rasage : produits de rasage mais aussi soins et accessoires zéro déchet !

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Tout savoir sur le dentifrice solide

tout savoir sur le dentifrice solide

Tout savoir sur le dentifrice solide

tout savoir sur le dentifrice solide

Le dentifrice solide fait partie des meilleures alternatives zéro déchet pour la salle de bain. C’est un produit écologique et économique, en plus de vous garantir une bonne santé bucco-dentaire. Et pourtant, c’est aussi l’élément le plus dur à intégrer dans sa routine zéro déchet. L’utilisation du dentifrice solide est très différente du dentifrice conventionnel, ce qui complique son adoption.

Pour une transition en douceur, et si vous souhaitez intégrer un dentifrice solide à votre routine quotidienne, nous vous proposons de précieux conseils pour bien le choisir, l’utiliser correctement, le conserver et le transporter facilement, partout avec vous. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le dentifrice solide !

Qu’est-ce qu’un dentifrice solide ?

Contrairement aux dentifrices classiques, les dentifrices solides ne se présentent pas sous forme de pâte et de tube. Comme leur nom l’indique, ils possèdent une texture solide qui leur permettent d’être proposés sous différents formats : en pot, en bâtonnet, en poudre, en pastilles ou encore en barrette.

Comme un déodorant ou un savon solide, le dentifrice solide contient différents composés qui lui confèrent sa texture et son efficacité.
Ainsi, il renferme :

  • Des huiles, cires ou beurres végétaux qui font office d’agents de texture et qui possèdent des bienfaits pour les dents et les gencives ;
  • Des agents antibactériens et absorbants: il s’agit le plus souvent de bicarbonate de soude, d’oxyde de zinc ou d’argile ;
  • Des agents abrasifs doux qui éliminent les impuretés et la plaque dentaire comme le carbonate de calcium, l’argile verte ou l’argile blanche ;
  • Divers actifs tels que du charbon végétal, de la poudre de Siwak, du xylitol… aux effets blanchissants, purifiants, reminéralisants, apaisants…
  • Des huiles essentielles (facultatives) qui apportent un bon goût, rafraîchissent l’haleine et possèdent des propriétés apaisantes, antibactériennes ou antifongiques.

Le dentifrice solide contient donc tous les ingrédients nécessaires pour une bonne hygiène et santé bucco-dentaire. Il ne vous reste plus qu’à choisir le vôtre !

Comment choisir son dentifrice solide ?

De plus en plus de marques proposent aujourd’hui leur propre dentifrice solide naturel et/ou bio. Nous vous proposons ici quelques conseils pour bien faire votre choix.

Quelle(s) action(s) recherchez-vous ?

D’une part, un bon dentifrice solide doit être adapté à vos caractéristiques bucco-dentaires : dents sensibles, gencives douloureuses, enflées ou sujettes aux saignements… Ensuite, il doit pouvoir répondre à vos besoins. Au moment de choisir votre dentifrice solide, posez-vous cette question : quelle action principale recherchez-vous ?

Certains dentifrices solides ont une action précise : blanchiment des dents, haleine fraîche, soulagement des gencives, renforcement de l’émail des dents… D’autres sont davantage destinés aux tout petits et aux enfants. Enfin, les dentifrices solides à l’action plus globale conviendront à toute la famille comme le Dentifrice aux fruits rouges – Candiz de la marque Pachamamaï. À vous de cibler vos besoins et de choisir votre dentifrice solide en fonction.

Intéressez-vous à la composition

La plupart des déodorants solides ne contiennent pas de composés chimiques : parabens, triclosan et composants issus de la pétrochimie. Malgré tout, intéressez-vous toujours à la composition du produit, surtout si le dentifrice solide n’est pas naturel ou certifié bio. Chez Frénéthique, nous proposons uniquement des dentifrices à la composition clean, formulés à partir d’ingrédients d’origine naturelle. Vous n’avez donc aucun soucis à vous faire de ce côté là !

Lire et décrypter la liste INCI qui figure sur l’emballage vous permettra également de connaître les actifs utilisés. Vous saurez, par exemple, s’il contient ou non des huiles essentielles, une information importante pour les femmes enceintes ou allaitantes chez qui elles sont déconseillées. En ayant connaissance de l’ingrédient, vous pourrez aussi vous intéresser à ses bienfaits comme ceux de l’huile de coco qui capte les bactéries et rend les plus dents plus blanches.

Quel format choisir ?

Enfin, choisissez votre format de dentifrice solide en fonction de vos préférences.

Le dentifrice en barrette, par exemple, se glisse facilement dans un sac à main ou une trousse beauté. Vous pourrez même le couper en morceaux pour partir en voyage.

Le dentifrice solide en pot est généralement proposé dans une boîte en métal, résistante à la corrosion et pratique pour ranger votre produit après chaque utilisation. Certains dentifrices solides en pot sont aussi rechargeables comme le Dentifrice à la menthe – Crystal de Pachamamaï. Une fois terminé, vous pourrez acheter sa recharge pour une version zéro déchet, pratique et économique.

Moins facile à transporter mais très économique, le dentifrice en poudre (considéré comme solide car sans eau) se rachète ensuite en vrac ou en sachet. Vous avez l’embarras du choix !

 
Dans une logique zéro déchet, vous pourrez également trouver du dentifrice en pâte dans des emballages réutilisables, en verre. L’avantage de ce format est qu’il se rapproche de la forme du dentifrice conventionnel, tout en restant naturel et sans plastique !

Comment utiliser un dentifrice solide ?

L’utilisation d’un dentifrice solide est très simple mais peut varier d’un dentifrice à un autre.
Pour le dentifrice solide Bélice par exemple, commencez par humidifier votre brosse à dents. Frottez-la ensuite directement sur le dentifrice jusqu’à
prélever la quantité désirée. Lavez-vous les dents comme à votre habitude et rincez. Simple, rapide et efficace !

Pour les dentifrices Pachamamaï, il ne sera pas nécessaire d’humidifier sa brosse à dent au départ. La brosse à dent doit être sèche avant de la frotter sur le galet de dentifrice.

Si vous utilisez un dentifrice en poudre, humidifiez également votre brosse à dents et saupoudrez une petite quantité de poudre sur le dessus. Brossez-vous les dents normalement et rincez.

Il conviendra donc de bien lire les conseils d’utilisation avant de commencer à utiliser votre dentifrice solide.

Comment conserver son dentifrice solide entre 2 utilisations ?

Une fois utilisé, il est important de bien laisser sécher votre dentifrice solide. Rangez-le ensuite dans sa boîte en métal d’origine, dans une pochette ou encore dans une boîte à savon pour cosmétiques solides. Conservez le tout dans un endroit sec.

Comment transporter son dentifrice solide ?

Les dentifrices solides ont l’avantage d’être faciles à transporter. Ils pourront vous suivre partout, dans tous vos déplacements. Une fois dans sa boîte ou sa pochette, vous pouvez glisser votre dentifrice solide dans votre trousse de toilette, sans risque. Dans l’avion, vous pourrez même le prendre avec vous en cabine. Pratique !

Découvrez sur Frénéthique une large gamme de dentifrices bio et naturels, Zéro déchet et vegan.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Déodorant solide : notre guide complet

guide déodorant solide

Déodorant solide : notre guide complet

guide déodorant solide
Le déodorant solide est un must-have à avoir dans votre salle de bain pour une routine d’hygiène zéro déchet. Écologique, économique et efficace, il est aussi respectueux de la peau sensible des aisselles. Le déodorant solide renferme des ingrédients naturels doux qui, en plus d’éliminer les mauvaises odeurs, apportent douceur, apaisement et protection à la peau. Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du déodorant solide ? Nous vous proposons un guide complet pour tout savoir sur ce produit d’hygiène zéro déchet : lequel choisir et quel est le meilleur déodorant solide ? Comment bien l’utiliser et le conserver ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un déodorant solide ?

Le déodorant solide bio se distingue des déodorants classiques tout d’abord par son format solide mais aussi par sa texture et sa composition. Comme son nom l’indique, il se présente sous forme solide et peut ressembler à un savon galet. Bien que certaines marques proposent des packagings se rapprochant du déodorant conventionnel. Facilitant ainsi la transition. Côté composition, les déodorants solides bio sont un trésor de bienfaits pour la peau. Bien loin des produits d’hygiène conventionnels qui peuvent contenir des composés chimiques, comme des sels d’aluminium, des parabens…, ils sont formulés à partir d’ingrédients naturels sont tout aussi efficaces.

Un déodorant solide contient notamment :

  • Actifs antibactériens qui éliminent les bactéries responsables des mauvaises odeurs, comme le bicarbonate par exemple.
  • Agents absorbants contre l’excès de sueur, de transpiration et d’humidité, tels que l’argile ou l’amidon par exemple.
  • Huiles végétales et beurres végétaux qui prennent soin de la peau sensible des aisselles et apaisent les irritations, comme l’huile de coco ou le beurre de cacao.
  • Poudres de plantes aux propriétés cosmétiques, comme la poudre d’Arrow root.
  • et parfois des huiles essentielles pour déposer un parfum délicat sur la peau et parfois pour leurs propriétés. L’huile essentielle de Tea Tree par exemple est purifiante, le Géranium Rosat, va être apaisant.

Le déodorant solide est donc un produit d’hygiène complet qui renferme tous les ingrédients nécessaires pour dire adieu aux mauvaises odeurs sans agresser votre peau. Aujourd’hui, de plus en plus de marques proposent leur déodorant solide. Mais comment bien le choisir ?

Comment choisir son déodorant solide ?

Comme pour choisir votre shampoing, votre savon ou encore votre dentifrice, il est important de prendre en compte certains critères pour trouver le déodorant solide qu’il vous faut.

  • Un produit qui répond aux besoins de votre peau

La peau des aisselles est une zone particulièrement sensible. Elle est sujette aux irritations, aux rougeurs, aux petits boutons et doit faire face au « feu du rasage ». C’est pourquoi il est important de ne pas l’agresser davantage avec un déodorant chimique ou qui ne serait pas adapté à votre peau. Les aisselles ont avant tout besoin de douceur, de protection, d’être nourries et apaisées quotidiennement.

Certains déodorants solides ont une action spécifique et sont destinés aux peaux sensibles et irritées. Ils ne contiennent généralement pas d’huiles essentielles ni de parfum. D’autres se concentrent davantage sur la sensation de fraîcheur et possèdent des propriétés purifiantes. À vous de choisir le déodorant solide qui vous conviendra le mieux en fonction des caractéristiques de votre peau, de ses besoins et de vos envies.

  • Une composition la plus naturelle possible

Si vous souhaitez acheter un déodorant solide, privilégiez les produits naturels ou certifiés bio. En effet, ce n’est pas parce qu’un déodorant est solide qu’il est forcément exempt d’ingrédients chimiques. Sur le marché, beaucoup de marques proposent des déodorants solides à base de dérivés pétrochimiques, comme le propylène glycol, ou de parfums de synthèse irritants. Prenez donc le temps de lire la composition du produit et de décrypter sa liste INCI qui référence tous les ingrédients utilisés.
Attention toutefois, naturel ne veut pas dire sans risque. Les huiles essentielles par exemple sont des actifs naturels qui peuvent être extrêmement irritants pour la peau. Si vous avez la peau sensible optez plutôt pour un déodorant sans huiles essentielles

  • Un format pratique

Le plus souvent vendu sous forme de galet, le déodorant solide peut aussi être proposé en cône, dans un pot en verre, une boîte en métal ou encore sous forme de tube. Il n’existe pas vraiment de formats plus pratiques que d’autres. D’une manière générale, le déodorant solide est un cosmétique simple à utiliser et surtout facile à transporter. Bien que la phase de transition peut être déconcertante =)

Faites votre choix de format en fonction de vos préférences, de votre style de vie et de vos activités. Certains déodorants solides, par exemple, ont besoin d’être légèrement humidifiés avant d’être appliqués sur la peau. D’autres, en revanche, fondent directement au contact de la peau, ce qui peut être plus intéressant lorsqu’on ne dispose pas d’un point d’eau à proximité…

Le plus important est de trouver le déodorant solide qui vous convient, tant au niveau de l’odeur, de la texture et de l’efficacité. Le choix du déodorant est très personnel, et en fonction de son type de peau et de sa transpiration, l’efficacité varie d’une personne à une autre.

Quel est le meilleur déodorant solide bio ?

Pour vous aider dans votre choix, voici une sélection des 3 meilleurs déodorants solides bio, qui peuvent convenir à tous les types de peaux. Vous pouvez retrouver également notre sélection de déodorant solide sur le site.

déodorant solide sans bicarbonate
Déodorant Peaux sensibles

La marque Les Petits Prödiges a spécialement formulé le déodorant Peaux sensibles pour absorber l’humidité et neutraliser les mauvaises odeurs en douceur. Il contient notamment des cires végétales et de l’huile de coco qui apporte une odeur délicate et sucrée. Son petit plus : sa formulation sans huiles essentielles qui conviendra aux femmes enceintes et allaitantes.

déodorant solide pachamamai
Déodorant Fresh Up

Voici un déodorant solide idéal pour absorber la transpiration, supprimer les mauvaises odeurs et purifier la peau des aisselles. Pour le formuler, la marque Pachamamaï a choisi le bicarbonate de soude (absorbant et anti-odeurs) et une association d’huiles essentielles : vétiver, géranium, pamplemousse et sauge. Sensation de fraîcheur garantie !

déodorant solide sans huile essentielle "Le Basique"
Déodorant Le basique

Le déodorant solide Le Basique de la Savonnerie Nouveau Monde renoue avec les formulations minimalistes. Ainsi, il ne contient que l’essentiel pour limiter les odeurs de transpiration et réguler l’humidité : huile de coco, bicarbonate de soude, amidon de maïs, argile blanche, cire de candellila et vitamine E. Simple mais terriblement efficace !

Anti-transpirant vs Déodorant

Tout d’abord, il faut savoir que la transpiration est un phénomène naturel et indispensable à l’organisme. Pourtant, nous ne sommes pas égaux face à la transpiration.
Il faut également savoir que ce n’est pas la transpiration qui est directement responsable de la mauvaise odeur, mais les bactéries qui sont à la surface de notre peau.

L’anti-transpirant et le déodorant ont pour principal objectif d’empêcher les mauvaises odeurs. Mais, pour y parvenir, ils n’agissent pas de la même façon. Comme son nom l’indique, l’anti-transpirant va venir réduire voire bloquer la transpiration afin de réguler la sécrétion de sueur.

Le déodorant, en revanche, va permettre de limiter et de masquer les odeurs désagréables et d’absorber l’humidité. Il est donc beaucoup plus sain pour la peau et la santé car il n’entrave pas le processus naturel de transpiration, indispensable à la régulation de notre température corporelle.

Comment utiliser un déodorant solide ?

Les déodorants solides ont l’avantage d’être faciles à utiliser, comme n’importe quels déodorants classiques. Par contre, du fait de son format, la transition peut être un peu déroutante. A vous de tester la méthode d’application qui vous convient le mieux !

Avant de l’appliquer, humidifiez légèrement votre déodorant solide sous un filet d’eau froide ou d’eau chaude, ou mieux encore, appliquez le en sortant de votre douche, votre peau sera encore chaude et humide. Passez ensuite le déodorant solide sous vos aisselles. Enfin, sachez que certains déodorants n’ont pas besoin d’être humidifiés au préalable : ils fondent simplement au contact de la chaleur de votre peau. Dans ce cas là, posez le déodorant directement contre votre peau pendant quelques secondes avant de l’appliquer sur l’ensemble de votre aisselle.

Réitérez l’application autant de fois que vous voulez au cours de la journée pour vous sentir toujours propre et fraîche. Notez que pour la plupart des déodorants, une seule application sera nécessaire, dépendant de votre activité de la journée et de la période de l’année, bien évidemment !

Comment conserver son déodorant solide ?

Une fois utilisé, conservez votre déodorant solide à l’abri de la poussière, des bactéries, de la chaleur et de l’humidité.
Laissez-le sécher sur un porte-savon puis rangez-le dans sa boîte d’origine, dans une boîte en métal, dans un pot en verre ou encore dans une boîte à savon et cosmétiques solides.

Frénéthique vous propose toute une gamme de déodorants naturels, solides, sans plastique et Zéro déchet. Le tout fabriqué en France, Vegan et non testé sur les animaux !

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Les indispensables pour une salle de bain zéro déchet

les indispensables pour une salle de bain zéro déchet

Les indispensables pour une salle de bain zéro déchet

les indispensables pour une salle de bain zéro déchet

La salle de bain engendre une multitude de déchets plastique (bouteilles, flacons, brosses à dents…) et renferme de nombreux produits jetables à usage unique (coton-tiges, cotons à démaquiller…). Notre routine beauté et hygiène pèse donc lourdement sur l’environnement. Pourtant de nombreuses alternatives ont vues le jour ces dernières années. Ce n’est donc plus une fatalité, il est possible de réduire sa consommation de produits emballés. C’est notamment grâce aux produits lavables, réutilisables et aux cosmétiques solides, qu’il est possible d’avoir une salle de bain zéro déchet !

Les produits lavables et réutilisables pour une salle de bain zéro déchet

Les produits lavables et réutilisables sont parfaits pour réduire votre impact sur l’environnement et passer au zéro déchet dans sa salle de bain. Et non, ce n’est pas forcément un retour en arrière, dans un temps ancien. Aujourd’hui, c’est le confort qui prime !

Lingettes et cotons démaquillants lavables

Comme leur nom l’indique, les lingettes et cotons démaquillants lavables peuvent être passés en machine après chaque utilisation. Ils sont donc réutilisables plusieurs fois, contrairement aux cotons à démaquiller à usage unique. En moyenne, une femme utilise 6 cotons jetables par jour soit 2190 cotons par an ! Même s’il ne s’agit pas de déchets plastique, ils ont quand même un impact important sur l’environnement. En effet, le coton est aujourd’hui la culture la plus polluante au monde et épuise les ressources en eau.

Mais on marche sur la tête me direz vous ! Comment se fait-il que les lingettes et cotons démaquillants lavables soient fabriqués en coton si c’est si polluant ?

Le coton reste avant tout une fibre naturelle, absorbante, résistante, douce et respectueuse de la peau. De plus, l’impact de sa culture sur l’environnement est limité par la grande durée de vie des produits lavables. En effet, il vaut mieux produire du coton pour un produit réutilisable à l’infini que pour un produit qui sera jeté dès la première utilisation. Enfin, privilégiez les lingettes et cotons démaquillants lavables bio certifiés Oeko-Tex ou GOTS. Ces labels garantissent des textiles issus d’une culture durable et sans intrants chimiques. Sachez que les produits lavables sont aussi proposés en d’autres matières naturelles que le coton comme les fibres de bambou ou l’eucalyptus.

Passer aux cotons démaquillants lavables est généralement l’un des premier geste lorsque l’on tend à réduire ses déchets. C’est assez facile et ludique. Il n’est pas forcément nécessaire de passer ses cotons démaquillants en machine après chaque utilisation. Il suffit de les laver directement après utilisation, en les passant simplement sous l’eau. Rapide et efficace !

Différentes marques fabriquent aujourd’hui des lingettes et cotons à démaquiller zéro déchet. Sur Frénéthique, nous vous proposons le lot de 5 cotons démaquillants de Clarange ou encore les jolis pancakes démaquillants de Paulette Zéro déchet, fabriqués à partir de coton Oeko-Tex.

Protections hygiéniques lavables

Les tampons et serviettes hygiéniques jetables sont polluants et responsables de plusieurs tonnes de déchets par an. Chaque année, plus de 45 milliards de serviettes sont jetées dans le monde ! Heureusement, il est possible de les remplacer par des solutions alternatives plus écologiques : les protections hygiéniques lavables. On en distingue quatre types différents : les serviettes lavables, les cup (ou coupes menstruelles), les culottes menstruelles et les tampons lavables.

Réutilisables de nombreuses fois, elles permettent de réduire considérablement vos déchets durant les règles. Une cup menstruelle, par exemple, peut remplacer tampons et serviettes hygiéniques jetables pendant 10 ans ! Ces protections sont aussi plus respectueuses de votre santé et de votre zone intime car sans phtalates ni agents blanchissants. Les protections hygiéniques lavables sont proposées en différentes tailles en fonction de votre flux (léger, moyen ou abondant).

C’est peut être l’un des changements les plus redouté par les femmes. Pourtant, une fois la barrière psychologique levée, c’est un vrai plus ! A la fois pour la planète, pour notre porte monnaie et pour notre santé.

Les cosmétiques solides pour une salle de bain zéro déchet

En plus des produits lavables et réutilisables, les cosmétiques solides sont aussi une excellente solution pour une salle de bain zéro déchet et 100% naturelle.

Les cosmétiques solides pour la peau et les cheveux

Les cosmétiques zéro déchet ne manquent pas. Que ce soit pour le visage, pour le corps ou les cheveux, un large choix de produits s’offre à vous : savons, shampoings, masques, baumes, sérums, nettoyants, huiles démaquillantes… De part leur texture solide, ils n’ont pas besoin de contenant en plastique et sont souvent conditionnés dans des packagings écologiques. Le Baume multiusages – Fraîcheur d’agrumes de Clémence & Vivien, par exemple, vous est proposé dans une boîte en métal recyclable et réutilisable.

De plus, les cosmétiques solides ont une meilleure durée de vie que les produits classiques. Ainsi, un savon solide permet de prendre 4 fois plus de douches qu’un gel douche liquide. Idem pour le shampoing solide qui équivaut à 3 bouteilles de shampoing liquide. Vous réduisez ainsi votre consommation de produits tout en faisant des économies !

Autre avantage non négligeable des cosmétiques solides, leur formulation. En effet, la plupart des cosmétiques solides sont formulés à 100% à partir d’ingrédients naturels et donc sans ingrédient nocif.

Les produits d’hygiène

Pour une salle de bain zéro déchet, il ne faut pas oublier la routine d’hygiène du quotidien,  pour cela, quelques produits sont indispensables. Parmi eux, on retrouve le dentifrice, le déodorant solides, les coton-tiges/cure-oreilles lavables ou encore la brosse à dents.

Les dentifrices solides sont une alternative intéressante aux dentifrices en tube classiques. Ils durent plus longtemps, ne contiennent pas d’ingrédients chimiques et sont conditionnés dans un packaging qui ne génère pas ou peu de déchet. Il existe même des formats recharge pour une version sans packaging. Les avantages sont les mêmes pour les déodorants solides. Vous pouvez compléter votre dentifrice avec une brosse à dents en bois, sans plastique et aux poils à base de fibre végétale, comme la Brosse à dent en bois – Dubois de Bioseptyl et fabriquée en France, s’il vous plait.

Enfin, sachez qu’il existe des coton-tiges ou cure-oreilles lavables et réutilisables. Une solution idéale pour dire adieu aux coton-tiges jetables qui polluent l’environnement. 

Les accessoires

Pour compléter votre démarche et passer à une salle de bain zéro déchet, pensez aussi à remplacer certains de vos accessoires par des alternatives écologiques.

Troquez vos rasoirs en plastique jetables, par exemple, par un rasoir de sûreté en métal réutilisable. Laissez votre mousse à raser ou crème dépilatoire et tube et découvrez les savons de rasage, qui vont faciliter la glisse du rasoir et laisser une peau toute douce. Et si vous voulez vous débarrasser du plastique, optez pour une brosse à cheveux en bois pour remplacer votre brosse à cheveux habituelle.

Sachez que pour transporter vos cosmétiques solides, rien de plus facile. Optez pour une boîte ou une pochette à savon en fibres naturelles (coton, chanvre…), le porte-savon en bois pour stocker vos produits dans la douche ou sur le bord de l’évier…

Pour en savoir plus sur les produits solides, nous vous conseillons notre guide complet sur les cosmétiques zéro déchet.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur pinterest

A lire également ...

Publié par

Les idées reçues sur les cosmétiques zéro déchet

idées reçues cosmétique zéro déchet

Les idées reçues sur les cosmétiques zéro déchet

idées reçues cosmétique zéro déchet

Les cosmétiques zéro déchet et solides s’invitent de plus en plus dans nos salles de bain. Déodorant, savon, shampoing ou encore dentifrice, ils répondent aux nombreux besoins de la peau et des cheveux. Mais s’ils connaissent un franc succès, ils font aussi l’objet de nombreuses idées reçues. Ainsi, les cosmétiques zéro déchet sont souvent jugés inefficaces, trop chers ou peu pratiques. Aujourd’hui, Frénéthique répond à tous les à priori !

#1 Les cosmétiques zéro déchet sont trop chers

Le prix d’achat des cosmétiques zéro déchet fait souvent débat. Au premier abord, il paraît excessif comparé à un produit « classique ». Un déodorant bille bio, par exemple, coûte entre 4 et 5€. Le déodorant solide, quant à lui, est proposé entre 10 et 13€. Idem pour un dentifrice solide qui peut coûter jusqu’2 fois plus cher. Mais il y a un mais… Certes, les cosmétiques zéro déchet coûtent souvent plus chers à l’achat mais ils sont plus rentables et plus économiques sur le long terme. Tout cela grâce à leur grande durée de vie.

Autre facteur à prendre en compte : La composition. Un cosmétique conventionnel est majoritairement composé d’eau. Tandis qu’un cosmétique solide va être composé à 100% d’actifs. Il sera plus naturel, plus efficace et de meilleur qualité. 

Ainsi, en général, un déodorant solide dure aussi longtemps que 2 sticks de déodorant conventionnel. Un shampoing solide équivaut à environ 3 bouteilles de shampoing liquide soit entre 80 et 100 lavages. Cela est aussi valable pour le dentifrice solide, le maquillage zéro déchet, les lingettes lavables et réutilisables… Les cosmétiques zero waste sont donc plus chers à l’achat mais vous y gagnerez toujours sur le long terme puisque vous achèterez moins de produits.

#2 Les cosmétiques zéro déchet ne moussent pas

Parmi ceux qui hésitent à utiliser des cosmétiques zéro déchet, beaucoup pensent qu’ils ne sont pas assez moussants. En cosmétique conventionnelle, la mousse est obtenue grâce à divers ingrédients chimiques comme les tensioactifs anioniques dont le sodium lauryl sulfate (SLS). Ce sont des produits peu chers pour le fabricant, qui moussent bien mais qui sont très irritants et agressifs pour la peau.

Heureusement, de nombreux ingrédients naturels permettent aujourd’hui d’obtenir un produit à la fois zéro déchet et moussant. Ainsi, vous n’aurez pas à choisir entre les deux ! Le Coco glucoside, le Decyl glucoside ou la mousse de Babassu sont d’excellents agents moussants naturels et respectueux de la peau. Vous les trouverez donc souvent dans les cosmétiques zéro déchet naturels et/ou bio comme dans le Dentifrice Bio – Menthe poivrée de Bélice.

#3 Les cosmétiques zéro déchet ne sont pas efficaces

Parce qu’ils ont une texture solide, parce qu’ils ne contiennent pas d’ingrédients chimiques ou qu’ils s’utilisent différemment, les cosmétiques zéro déchet sont souvent jugés moins efficaces que les produits classiques. Pourtant, il n’en est rien ! Pour formuler leurs cosmétiques, les marques sélectionnent les meilleurs ingrédients naturels reconnus pour leur efficacité.

L’huile essentielle de menthe poivrée par exemple, n’a rien à envier au triclosan, un puissant agent antibactérien, pour éliminer les bactéries et microbes de la bouche. La farine de riz, quant à elle, est aussi efficace que n’importe quel ingrédient chimique pour lisser les cheveux, les rendre doux et brillants. Les ingrédients naturels (huiles végétales et essentielles, poudres de plantes, cires…) permettent de répondre à tous les besoins et respectent chaque type de peau.

#4 Les cosmétiques zéro déchet assèchent la peau

S’ils ne contiennent pas d’ingrédients chimiques, qu’ils sont riches en corps gras et en agents nourrissants, les cosmétiques zéro déchet ne peuvent pas assécher la peau. Bien entendu, vous devez toujours choisir un produit adapté à votre type de peau, surtout si elle est sèche ou sensible. Vérifiez également la composition et la liste INCI des ingrédients pour être sûre de choisir un cosmétique zéro déchet respectueux de la peau.

Enfin, privilégiez certains procédés de fabrication qui permettent d’obtenir un cosmétique de qualité qui agit en douceur, sans agresser. Le savon saponifié à froid, par exemple, possède une forte teneur en corps gras. Il n’est donc absolument pas asséchant pour la peau, contrairement au savon saponifié à chaud industriel.

#5 Les cosmétiques zéro déchet ne sont pas hygiéniques

Dans les cosmétiques liquides, on retrouve la majorité du temps l’eau comme premier ingrédients. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on retrouve des conservateurs. L’eau est responsable de la prolifération de bactéries.

Les cosmétiques solides ne contiennent pas d’eau et leur forme solide font qu’ils sont naturellement antibactériens.  Si les conditions de conservation sont respectées, les produits zéro déchet sont parfaitement hygiéniques.

#6 Les cosmétiques zéro déchet ne sont pas pratiques

L’utilisation des cosmétiques zéro déchet diffère très peu des produits conventionnels. Pour un dentifrice solide, par exemple, il suffit d’humidifier votre brosse à dent, de la frotter délicatement sur la surface et de vous brosser les dents comme d’habitude. L’utilisation des shampoings et des déodorants solides est tout aussi simple.

Pour les autres produits zéro déchet, comme les lingettes ou les serviettes hygiéniques lavables, il faut simplement prendre l’habitude de les laver après chaque utilisation ou d’établir un roulement de lavage toutes les semaines. C’est une routine dont on prend vite l’habitude.

Ce  n’est donc que l’utilisation de cosmétiques zéro déchet n’est pas pratique, c’est plus qu’ils demandent un changement dans nos habitudes, qui peut être plus ou moins compliqués selon les personnes.

 

Pour en savoir plus sur l’univers du zero waste, nous vous conseillons notre guide complet sur les cosmétiques zéro déchet.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur pinterest

A lire également ...

Publié par

Cosmétiques zéro déchet : notre guide complet

cosmétique zéro déchet

Cosmétiques zéro déchet : notre guide complet

cosmétique zéro déchet

Loin d’être une tendance éphémère, les produits zéro déchet révolutionnent la cosmétique conventionnelle. À la fois écologiques, sains pour la peau et la santé, ils comptent de plus en plus d’adeptes, chez les femmes comme chez les hommes. Mais, face au large choix disponible, difficile de s’y retrouver et de comprendre tout l’intérêt des cosmétiques zéro déchet. Rassurez-vous : à travers notre guide complet, nous vous aidons à y voir plus clair !

Cosmétiques zéro déchet : une nouvelle routine beauté

Avant de s’intéresser aux différences entre cosmétiques zéro déchet et conventionnels, revenons d’abord sur les origines du « zero waste ».

Pourquoi adopter une démarche zéro déchet ?

Le zéro déchet ou « zero waste » est une initiative en plein essor. Apparu aux États-Unis dans les années 70, c’est finalement aujourd’hui qu’il connaît un réel engouement. Le zéro déchet est une démarche visant à réduire au maximum notre quantité de déchets, notamment plastique. Grâce à des gestes quotidiens et de nouveaux comportements de consommation, il est possible de réduire durablement ses déchets et ainsi de limiter son impact sur l’environnement.

Même s’il peut aussi s’appliquer à l’extérieur et dans toutes les pièces de la maison, le zéro déchet s’est largement développé dans la salle de bain. En effet, c’est l’une des pièces qui génèrent le plus de déchets plastique : bouteilles de shampoing, flacons de gel douche, pots de crème, tubes de dentifrice… On y trouve également une grande quantité de produits jetables (coton-tiges, lingettes et cotons à démaquiller…) qui partent à la poubelle une fois utilisés. En ce sens, les cosmétiques zéro déchet sont une vraie solution écologique.

Qu'est ce qu'un cosmétique zéro déchet ?

Un cosmétique zéro déchet a pour objectif de nous aider à réduire notre quantité de déchets produits dans la salle de bain. Il s’agit principalement des packagings, emballages et suremballages, largement utilisés dans la cosmétique conventionnelle.

Les cosmétiques zéro déchet sont vendus dans des emballages recyclés, recyclables et/ou réutilisables. Ils évitent ainsi des tonnes de plastique issues de l’utilisation des produits de beauté. Ils sont aussi eco-friendly de par leur fabrication (peu ou non polluante) et leur composition naturelle. C’est pourquoi les cosmétiques zéro déchet sont étroitement liés à la cosmétique biologique.

Parmi les cosmétiques zéro déchet les plus populaires, on peut citer les produits lavables et réutilisables (lingettes démaquillantes et cotons lavables, Oriculi…) mais aussi et surtout les cosmétiques solides. Déodorants, dentifrices, shampoings, savons ou encore soins visage solides : ce sont eux les nouvelles stars de la salle de bain !

Cosmétiques zéro déchet/solides et conventionnels : quelles différences ?

Pour se rendre compte de tous les avantages des cosmétiques zéro déchet et solides, le mieux est de les comparer au cosmétiques conventionnels. C’est donc ce que nous avons fait pour vous !

Des cosmétiques plus sains pour la santé

Les cosmétiques zéro déchet et solides se distinguent par leur formulation naturelle, bien loin de celle des produits classiques. Ces derniers sont souvent décriés pour leurs ingrédients douteux. Les déodorants, par exemple, peuvent contenir des sels d’aluminium, des allergènes chimiques et des parfums irritants. Il n’est pas rare de retrouver dans les shampoings des silicones ou des PEG (polyéthylène glycol) nocifs. Sans oublier le fluor dans les dentifrices, les sulfates dans les gels douche ou les parabens dans les soins visage et corps.

Heureusement, les cosmétiques zéro déchet et solides sont là pour nous proposer une alternative saine pour la santé. En effet, ils contiennent uniquement des ingrédients d’origine naturelle : huiles essentielles ou végétales, beurres, argiles, actifs naturels… Tous sont sélectionnés pour leur efficacité mais aussi pour leur douceur et leur absence d’impact négatif sur la santé.

Des cosmétiques plus respectueux de la peau

En optant pour des cosmétiques zéro déchet naturels, vous vous donnez la possibilité de choisir ce que vous appliquez sur votre peau et vos cheveux. Exit les ingrédients qui irritent, agressent ou assèchent l’épiderme et le cuir chevelu. Les cosmétiques zéro déchet se veulent doux et respectueux de la fragilité de votre peau. Vous pourrez ainsi profiter de tous les bienfaits des huiles végétales, comme l’huile de coco, des beurres végétaux, des eaux florales et des actifs issus de la nature.

De plus, les cosmétiques zéro déchet répondent à tous les besoins et conviennent à tous les types de peau, y compris les plus sensibles. Certains sont même spécialement formulés sans huiles essentielles pour les femmes enceintes et allaitantes.

Des cosmétiques écologiques et éthiques

De la formulation en passant par la fabrication et l’emballage, les cosmétiques zéro déchet préservent au maximum l’environnement. Ainsi, leur cycle de vie est bien plus respectueux que celui des produits conventionnels. Par exemple, ils ne contiennent pas de matières dérivées de la pétrochimie polluante comme les huiles minérales.

Pour le packaging, les marques privilégient le minimalisme pour éviter les emballages superflus et le suremballage. Elles optent pour des emballages recyclables, compostables, biodégradables ou même réutilisables pour que vous puissiez leur donner une seconde vie (pot en aluminium, pot en verre…). Au final, vos produits de beauté auront eu un faible impact sur l’environnement.

De plus, pour une cosmétique éthique, les produits zéro déchet sont souvent labellisés Cruelty Free (non testés sur les animaux) et Vegan (sans matières d’origine animale). Le must étant des cosmétiques garantis zéro plastique, Vegan, Cruelty free et fabriqués en France comme nous le faisons sur frenethique.fr !

Des cosmétiques économiques qui durent longtemps

Les produits zéro déchet, comme les cosmétiques solides, ont l’avantage de durer longtemps. Un dentifrice solide, par exemple, équivaut à 2 tubes de dentifrice classique. Un shampoing solide dure aussi longtemps que 2 bouteilles de shampoing liquide. Idem pour le savon dont la durée de vie est bien supérieure à celle d’un gel douche.

Cela les rend particulièrement économiques. Même si les cosmétiques solides sont plus chers à l’achat, ils sont rentables sur le long terme car vous n’aurez pas à en racheter tous les mois. De plus, ils permettent de mieux gérer la quantité de produit utilisé contrairement à un produit liquide qui se finit à vitesse grand V !

Pourquoi les cosmétiques 100% zéro déchet n’existent pas ?

Il est certain que les cosmétiques zéro déchet sont une solution efficace pour réduire ses déchets dans la salle de bain. Pour autant, ils ne peuvent pas être à 100 % zéro déchet. Pourquoi ? Parce que la réglementation française impose de faire apparaître certaines mentions sur les cosmétiques : nom du produit, liste des ingrédients (INCI), conseils d’utilisation, précautions d’emploi, durée d’utilisation après ouverture (PAO), logo Triman pour le recyclage, logo de certification bio… par exemple.

Les marques ont l’obligation d’insérer ces mentions sur ou à côté du produit, ce qui les empêche d’être à 100% zéro déchet. En attendant, elles ont le mérite de proposer des cosmétiques sans emballage plastique et de mettre au point des produits utilisant le moins d’emballage possible.

Nos cosmétiques solides zéro déchet favoris

Pour terminer notre guide en beauté, nous vous proposons une sélection de nos cosmétiques solides favoris.

pachamamai-shampoing-sweetie

Shampoing hydratant et démêlant - Sweetie

Hydratant et démêlant, le shampoing solide Sweetie est idéal pour les cheveux longs, colorés, bouclés, abîmés ou déshydratés. Il contient de la farine de riz, qui lisse, apporte douceur et brillance aux cheveux. Sa formulation est complétée par de l’huile de coco et de l’huile essentielle de petit grain bigaradier.

Le shampoing Sweetie est fabriqué en France par Pachamamaï, certifié Slow Cosmétique, Cruelty Free et labellisé Vegan.

 

Découvrir le shampoing solide Sweetie

L'Élixir visage NYX

L’élixir visage NYX de la marque Pachamamaï est un soin gorgé d’actifs naturels sélectionnés avec soin : beurre de kokum, huile de prune de Gascogne, huile de pépin de framboise, huile essentielle de géranium, huile de coco… Des ingrédients d’exception qui hydratent, assouplissent et nourrissent votre peau.

Fabriqué en France artisanalement, certifié Slow Cosmétique et Cruelty Free, l’élixir visage est proposé dans une boîte en métal réutilisable.

 

Découvrir l’élixir visage NYX

pachamamai-elixir-visage
deodorant solide geranium

Déodorant solide Géranium & menthe poivrée

Pour une agréable sensation de fraîcheur sous les aisselles, la Savonnerie du Nouveau Monde a formulé le déodorant solide géranium & menthe poivrée. Il élimine les bactéries responsables des mauvaises odeurs, rafraîchit et apaise les irritations. Pour encore plus d’efficacité, la Savonnerie du Nouveau Monde a choisi l’argile blanche, l’huile de coco et la cire de candellila.

Le déodorant solide géranium & menthe poivrée est fabriqué à la main en France, labellisé Cruelty Free, Slow Cosmétique et certifié Vegan. Il est proposé dans un pot en PET, recyclable et réutilisable à l’infini car rechargeable une fois terminé.

 

Découvrir le déodorant solide géranium & menthe poivrée

N’hésitez pas à découvrir tous nos autres cosmétiques zéro déchet sur frenethique.fr !

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Savon saponifié à froid : qu’est-ce que c’est ?

Savon saponifié à froid : qu’est-ce que c’est ?

P1010290

Si vous vous intéressez à la cosmétique naturelle, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la saponification à froid. Ce procédé de fabrication permet d’obtenir un savon de qualité qui nettoie la peau tout en douceur, sans agresser l’épiderme. Le savon saponifié à froid est capable de répondre aux besoins de tous les types de peau, y compris les plus sensibles. Vous hésitez encore à remplacer votre savon industriel par un savon saponifié à froid ? Notre dossier du jour vous aidera certainement à sauter le pas !

Qu’est-ce qu’un savon saponifié à froid ?

Avant de s’intéresser aux nombreux avantages de ce savon, prenons le temps de mieux comprendre son procédé de fabrication.

Le processus de fabrication

La saponification à froid nécessite l’utilisation de 2 ingrédients principaux : des huiles (ou des beurres), qui constituent les corps gras, et de la soude (hydroxyde de sodium) utilisée comme base forte. Une fois ces composés mélangés, la fabrication du savon peut commencer…

La transformation des corps gras en savon est le fruit d’une réaction chimique. Pendant plusieurs minutes et à basse température, la soude transforme progressivement les huiles et/ou les beurres végétaux en savon. L’intérêt de travailler avec des températures inférieures à 30°C est de conserver les propriétés des ingrédients utilisés. Au cours de la saponification à froid, le mélange prend la texture d’une pâte à savon plus ou moins épaisse : c’est l’étape de la « trace ».

Cette dernière est particulièrement importante pour le savonnier artisan qui doit s’assurer de la consistance de son savon. Lorsque la trace apparaît, c’est également le moment d’ajouter les autres ingrédients naturels qui composeront le savon saponifié à froid : huiles essentielles, colorants minéraux ou végétaux, poudres de plantes, agents actifs…

Lorsque la pâte à savon obtient la consistance voulue, elle est coulée dans un moule puis placée au froid le temps de durcir (généralement pendant 24 à 48h). Après le démoulage, vient ensuite l’étape de la « cure ». Le savon repose alors dans un endroit sec et aéré pendant au moins 4 semaines. La cure est importante car elle finalise la saponification et permet d’obtenir un savon plus doux et qui fondra moins vite.

Qu’est-ce qu’un savon saponifié à froid surgras ?

Un savon dit « surgras » répond au même processus de fabrication qu’un savon saponifié à froid, à quelques différences près. Comme son nom l’indique, ce type de savon se caractérise par une forte teneur en corps gras. Ainsi, il contient plus d’huiles qu’il n’en faudrait par rapport à la quantité de soude. Ce procédé est appelé « réduction de soude ».

Pendant la saponification, la soude ne transforme donc pas tous les corps gras en savon et une partie d’entre eux reste intacte. Le savonnier peut également surgraisser son savon au moment de la trace en ajoutant des huiles végétales dans le mélange. Mais, qu’il soit surgras ou non, le savon fini ne contient plus de soude.

Le savon surgras est donc plus riche en huiles, plus doux et conserve surtout les propriétés des huiles végétales ou des beurres qui le composent. C’est d’ailleurs le procédé utilisé par la marque Clémence & Vivien pour fabriquer sa large gamme de savons.

Savon saponifié à froid vs Savon saponifié à chaud : quelles différences ?

La saponification à froid s’oppose à la saponification à chaud, couramment utilisée pour la fabrication de savons industriels. La principale différence entre ces 2 procédés réside au niveau de la température de chauffe.

Dans le cas d’une saponification à chaud, les ingrédients sont mélangés et chauffés à plus de 100°C. Pour les fabricants, ce procédé a l’avantage d’accélérer la transformation des corps gras en savon et de réduire le temps de cure.

Pour le consommateur, en revanche, un savon saponifié à chaud présente peu d’intérêt. Les huiles et les beurres étant chauffés à haute température pendant plusieurs heures, ils perdent une partie de leurs propriétés et de leurs bienfaits pour la peau. De plus, contrairement à un savon saponifié à froid, un savon saponifié à chaud ne contient plus de glycérine naturelle, hydratante et protectrice.

Pourquoi utiliser un savon saponifié à froid ?

Vous l’aurez compris : un savon saponifié à froid est un gage de qualité. En plus de préserver les propriétés des ingrédients qu’il contient, il possède d’autres avantages que nous vous invitons à découvrir.

Le savon saponifié à froid lave la peau en douceur

De part sa composition et son mode de fabrication, un savon saponifié à froid respecte la sensibilité de la peau et n’agresse pas l’épiderme. Il contient des matières premières naturelles (huiles végétales, huiles essentielles, argiles…) ayant chacune des propriétés bien spécifiques. Comme dans le Savon à froid – Secret d’Argan de Louise Émoi, on retrouve souvent de l’huile d’argan, riche en vitamine E, nourrissante et qui apporte souplesse et douceur à la peau.
De plus, lors de la saponification à froid, de la glycérine est naturellement produite. C’est pourquoi la liste INCI des ingrédients d’un savon saponifié à froid contient la mention « Glycerin ». Cette substance est hydratante et protège le film hydrolipidique.

Le savon saponifié à froid préserve votre santé

Opter pour un savon saponifié à froid, c’est prendre soin de vous. Bien entendu, pour qu’il soit parfaitement respectueux de votre santé, il ne doit contenir que des ingrédients naturels et/ou être certifié (Slow Cosmétique, Nature & Progrès, Cosmos Organic…). Vérifiez toujours la composition d’un savon (même saponifié à froid) pour détecter la présence d’ingrédients de synthèse. Ces derniers sont souvent agressifs pour la peau et leurs effets sur la santé sont controversés.

Le savon saponifié à froid respecte l’environnement

De part sa composition naturelle, son procédé de fabrication et son packaging, un savon saponifié à froid est bien plus écologique qu’un savon industriel ou un gel douche liquide. De la fabrication jusqu’à l’utilisation, son impact environnemental est faible. D’autant plus qu’il est souvent proposé dans un emballage recyclé ou recyclable pour une démarche « Zéro déchet » dans la salle de bain.
Sur frenethique.fr, nous vous proposons une large gamme de savons saponifiés à froid et/ou surgras pour le corps.

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Pourquoi passer au zéro déchet dans sa salle de bain ?

Pourquoi passer au zéro déchet dans sa salle de bain ?

Belice-gamme

Savez-vous que la France génère 75 000 tonnes de déchets plastiques issus de produits cosmétiques chaque année ?

Face à ce fléau écologique, les consciences s’éveillent et commencent à se tourner vers les cosmétiques zéro déchet et zéro plastique.
Plus de temps à perdre, cap sur une beauté plus durable et responsable !

Cosmétiques zéro déchet, la routine beauté anti-plastique

Quand on parcourt les rayons de beauté et les parfumeries, force est de constater la multitude des produits cosmétiques emballés dans des contenants en plastique. Gels douche, shampoings, ou encore tubes de dentifrice, l’offre est multiple avec pour dénominateur commun : le plastique.
Pour agir contre le gaspillage et la pollution plastique, un courant de beauté écologique s’engage : le zéro déchet et zéro plastique.

Nos emballages plastiques sont-ils vraiment recyclables ?

Dans les règles du tri collectif, bouteilles et flacons en plastique doivent atterrir dans le bac de recyclage plastique. À l’inverse de nos pots et tubes de produits de beauté, tels que les crèmes, masque, dentifrices, coton-tiges, ou brosses à dents, qui ne sont pas recyclables.

Et pourtant, savez-vous que 91% des déchets plastiques mondiaux ne sont pas recyclés !* Les 9% restant sont certes recyclés, mais le recyclage de plastique possède durée de vie limitée. Les déchets plastiques finissent d’une manière ou d’une autre par polluer.

Le positionnement de la France en matière de recyclage fait grise mine. Seulement 20% des déchets plastiques recyclables sont recyclés, le restant se retrouvent soit incinérés, soit délocalisés, ou encore stockés.

Avec l’arrivée des cosmétiques zéro déchet et zéro plastique, c’est l’espoir d’une alternative engagée et bénéfique pour l’environnement.

Halte aux cosmétiques qui polluent !

Le bilan est alarmant. 1,6 million de km2, c’est la superficie de la plus grande décharge de plastiques dans les océans. L’équivalent de 3 fois la France.

Au banc des accusés, le plastique. Le coton-tige n’est pas en reste.
Classé n°2 au top 10 des déchets les plus fréquents sur les plages*, sa fabrication à base de plastique à usage unique, va désormais être proscrite.
Plus de 16 000 bâtonnets de cotons-tiges ont été comptabilisés et ramassés sur les plages, à travers le monde ! Une estimation de 2015 réalisée par l’association Surfrider Foundation*.

Avec la loi Biodiversité votée au Parlement, désormais les cosmétiques contenant des microbilles de plastique sont interdits.
En décembre 2019, l’Assemblée nationale adopte un amendement au projet de loi sur l’économie circulaire. D’ici 2040, plus aucun emballage à usage unique ne devront être utilisés.

Adopter une hygiène zéro déchet dans notre routine beauté quotidienne est un engagement qui génère un fort impact écologique.
L’arrivée des cotons-tiges réutilisables, ou des brosses à dents en bois, permet ainsi de lutter efficacement contre l’usage unique de ces déchets récurrents dans notre quotidien.

Une pollution plastique invisible

Et si je vous disais que 3% de la pollution plastique sont des plastiques liquides, silicones et polymères, issus des produits de beauté*. Ces silicones qui mettent, comme tous déchets plastiques, plus de 400 ans à se dégrader* !

Avec des compositions chimiques issues de dérivés du pétrole, et l’utilisation du plastique comme épaississant dans les cosmétiques conventionnels, pas étonnant de retrouver ces substances dans les polluants. Des particules issues de la pétrochimie, véritables perturbateurs endocriniens, qui s’évacuent dans nos eaux usées.
Ces particules plastiques ne peuvent pas être filtrées, elles se déversent tout naturellement dans nos océans.
Des polluants qui se retrouvent dans les organismes des poissons, que nous consommons ensuite. La boucle est bouclée !

Avec l’émergence des cosmétiques naturels et zéro déchet, ces dérivés de la pétrochimie en sont exempts !
Les marques zéro déchet et zéro plastique, par l’utilisation de compositions naturelles dans leurs produits de beauté, s’engagent ainsi à préserver l’environnement.

Le zéro déchet et zéro plastique: un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour la Planète

La prise de conscience est réelle et impact nos sociétés.
Avec 317 000 de soins visage et 531 000 shampooings vendus en France chaque jour* l’industrie des cosmétiques évolue et se met au pas de l’écologie.
Face à l’offre toujours grandissante de produits de beauté aux emballages plastiques, les cosmétiques naturels et zéro déchet nous offrent une alternative pour consommer différemment, durablement, et surtout sans plastique !

Quels sont les gestes anti-gaspi ?

Exit les textures liquides. Avec les marques zéro déchet et zéro plastique, place aux pains de savons, shampoings, démaquillants, ou encore dentifrices, aux textures solides.
Des produits cosmétiques naturels, éthiques et écologiques, qui ne nécessitent pas d’emballages plastiques. Et par conséquent, produisent moins de déchets.

Les marques zéro déchet s’engagent sur des compositions saines, et une utilisation raisonnée de leurs emballages. Le superflu des packagings est évincé au profit de cosmétiques solides et biodégradables.
À l’inverse des parfums conventionnels qui accumulent flacons en verre et suremballages carton et plastique.
Les emballages proposés par les marques zéro plastique sont principalement réutilisables, compostables, en verre ou en carton recyclé.
Des matériaux recyclés et recyclables, qui préservent l’environnement. À l’instar du verre, matériau qui s’obtient à partir de sable, une ressource disponible en grande quantité sur la planète. Et qui se recycle et se réutilise à l’infini !

Autant d’initiatives simples à adopter dans nos gestes beauté du quotidien, qui réduisent considérablement nos déchets.

Des cosmétiques écologiques et économiques

Contrairement aux emballages à usage unique, la cosmétique zéro déchet offre des contenants réutilisables ou des produits nus.
Un mode de vie éthique, qui n’a pas uniquement des avantages écologiques, mais aussi économiques. Avec le zéro déchet, rien ne se jette, tout se transforme.
On consomme moins, mieux, souvent local, et on réutilise, pour une hygiène de vie plus saine !

Beaucoup d’initiatives voient le jour. On retrouve des cotons démaquillants réutilisables comme ceux de la marque Paulette Zéro déchet, des pochettes à savon en coton ou en chanvre chez Alterosac, des cotons-tiges réutilisables, ou des brosses à dents en bois.

Le zéro déchet devient un bon moyen de faire des économies ! Nos produits d’hygiène se renouvellent, et ne polluent pas l’environnement.

Comment adopter la Green attitude ?

Faire le tri parmi les mentions éco-friendly

Pour vous aider dans le choix de vos cosmétiques écologiques, des mentions et certifications existent comme: “zéro déchet”, “zéro plastique”, “éco-responsable”, “nature et progrès”, ou “slow cosmétique”.
Ces mentions vous aident en tant que consommateur à vous orienter vers des marques plus naturelles, éthiques, avec une conscience environnementale.

Moins connu, “Nature et progrès”, c’est la mention bio, made in France, qui garantit également des produits éthiques et respectueux de l’environnement.

L’émergence des packagings cosmétiques durables

Les sociétés d’emballages et l’industrie conventionnelle s’engouffrent dans la brèche. Place aux emballages composés de plastique 100% recyclé ou compostable, à base d’amidon de blé ou de fécule de pomme de terre.
Seulement le plastique n’est pas recyclable à l’infini, et les matériaux biodégradables sont parfois issus de particules plastiques.

Des innovations dans le packaging de cosmétiques zéro déchet et zéro plastique apparaissent.
Le plastique laisse place au carton kraft recyclé, à la fibre de papier, aux tissus, aux suremballages en bois, ou aux flacons en verre étudiés pour être moins lourds.
En privilégiant des marques zéro plastique, vous êtes ainsi certain d’agir efficacement contre la pollution due aux emballages plastique.

Des marques et des enseignes spécialisées zéro déchet

Des boutiques spécialisées voient le jour sur la toile. L’engouement pour la green cosmétique gagne du terrain.
Nombres de marques de cosmétiques naturels, Vegan, arborent l’étendard de l’écologie. C’est le cas des marques françaises comme Pachamamaï ou Clémence & Vivien, des références dans les cosmétiques zéro déchet.

Les enseignes spécialisées sélectionnent les marques qui correspondent à leur charte et à leurs valeurs éthiques, aidant ainsi les consommateurs à faire leur choix sereinement.

Alors, emballé(e) par le zéro déchet ?!
Sur frenethique.fr, on s’engage à vous fournir des cosmétiques zéro déchet et zéro plastique. N’hésitez pas à consulter notre charte qualité de sélection des produits.

Retrouvez également notre article sur les shampoings solides.

(*) Sources: Leshappycuriennes.com
National Geographic
Surfrider Foundation,
Olaessence
Slow-cosmetique.com
Lexpress.fr
Novethic
Linfodurable.fr
Natureetprogres.comets

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...

Publié par

Pourquoi passer au shampoing solide ?

Pourquoi passer au shampoing solide ?

Les shampoings traditionnels du commerce sont parmi les produits cosmétiques les plus polémiques. Tout d’abord à cause de leur composition, ils contiennent des sulfates qui sont reconnus pour être irritants, ou encore des silicones et polymères, qui sont des polluants mais aussi qui ont un impact sur vos cheveux puisqu’ils étouffent la fibre du cheveu. Un shampoing traditionnel contient beaucoup d’eau et est proposé dans un flacon en plastique, qu’il va falloir jeter. L’impact écologique est très important et nous sommes de plus en plus nombreux à adopter le shampoing solide.

Qu’est ce qu’un shampoing solide ?

Commençons d’abord par la base. Alors oui, la plupart d’entre nous, les plus avertis, nous savons ce que s’est, mais il faut penser à ceux qui commencent à s’intéresser.

Le shampoing solide est un cosmétique dont la forme s’approche de celle d’un pain de savon, on le trouve sous différentes formes : galet, cannelé, fleur, pain … Il y en a pour tous les goûts. Le shampoing est toujours solide, « dur », et sec, d’où son nom de shampoing solide.
Lorsqu’il est frotter sous l’eau, tout comme un savon, il mousse. La première fois que j’ai testé un shampoing solide, j’étais sceptique sur le fait que ça puisse mousser, et à ma grande surprise, ça mousse autant que mon ancien shampoing bio !

Il a les mêmes propriétés qu’un shampoing conventionnel, il est détergent, nettoyant et bien d’autres selon sa composition.

Vous l’aurez compris, la principale différence entre un shampoing conventionnel et un shampoing solide réside dans sa forme galénique. Autre différence notable, la composition, qui se veut plus saine dans un shampoing solide.

Pourquoi passer au shampoing solide ?

Pour moi il y a plusieurs avantages à utiliser un shampoing solide pour vous laver les cheveux, c’est d’ailleurs ceux là qui m’ont poussé à l’utiliser au départ et qui continuent de me motiver à n’utiliser que ça.

  • Pas ou peu d’emballage

    C’est selon moi une des principales raisons pour passer à un shampoing solide. Il n’y a pas ou peu d’emballage, lorsqu’il y en a un il est souvent recyclé ou recyclable, et donc son impact écologique est plus faible.

    Quand on sait qu’en France il se vend presque 5 shampoings par seconde et que cela représente 476 000 bouteilles par jour* … et qu’en plus, seuls 9% des plastiques sont recyclés. On comprend mieux l’ampleur de la pollution des océans.

    Si vous voulez réduire votre impact sur l’environnement en réduisant vos déchets ou même passer à une démarche zéro déchet, c’est un indispensable.

  •  
  • Plus concentré et plus durable

    Un shampoing conventionnel est composé de 90% d’eau*. Les shampoings solides qui n’en contiennent pas ou peu sont bien plus concentrés en ingrédients, vous pouvez donc en utiliser moins à chaque lavage.
    Généralement, un shampoing solide équivaut à 3 bouteilles de shampoing conventionnel, soit 90 lavages.

    Le shampoing solide peut sembler plus cher à l’achat, mais gardez en tête que vous n’en achèterez qu’un ou deux dans l’année.

  •  
  • Transport facilité

    Je n’ai pas vu cet avantage au premier abord parce que j’ai rarement eu des accidents de shampoing qui se déversent dans la trousse de toilette. Par contre, c’était un classique quasi systématique pour mon chéri.

    Le shampoing solide ne risque donc pas de se déverser dans votre trousse de toilette et vous pour l’emmener avec vous à l’aéroport. Il suffit pour cela d’une pochette à savon, étanche qui permet de conserver son savon dans de bonne condition.

    Il est aussi plus petit et plus léger qu’une bouteille de shampoing, vous économisez donc une place considérable dans votre trousse de toilette et vous n’aurez plus de concession à faire pour savoir quoi prendre avec vous !

    Vous pouvez emmener votre shampoing solide partout avec vous, et lorsque vous allez dans un hôtel, vous n’avez pas besoin d’utiliser les échantillons fournis, qui ont un impact très négatif pour la planète, puisqu’ils sont quasiment à usage unique.

  •  
  • Aussi efficace qu’un shampoing conventionnel

    Avant de s’y mettre, on pense parfois, à tord, que passer au shampoing solide c’est faire une croix sur de beaux cheveux, brillants et souples. Et bien, c’est totalement faux !

    Et si vous n’êtes pas satisfait de votre shampoing solide actuel, c’est que ce n’est pas le bon et je vous conseille d’en essayer d’autres, jusqu’à trouver celui qui vous convient le mieux. Comme pour les shampoings conventionnels, il existent de nombreuses formules différentes et surtout de très nombreux ingrédients avec des propriétés différentes.

    Aussi, le passage d’un shampoing classique à un shampoing solide nécessite un temps d’adaptation pour vos cheveux. Ce temps d’adaptation est moins important si vous utilisiez déjà un shampoing bio avant. N’abandonnez pas tout de suite !

  •  
  • Des ingrédients naturels

    Comme je le disais déjà plus haut, les shampoings solides contiennent beaucoup plus d’ingrédients naturels qu’un shampoing conventionnel.
    Exit les parfums de synthèse, les détergents synthétiques, les sulfates et compagnie. Les shampoings solides contiennent le plus souvent de l’huile de coco, des huiles végétales, des huiles essentielles et des tensio-actifs doux.

    Attention toutefois, avec la démocratisation des shampoings solides, il faut rester vigilant et bien lire la liste des ingrédients pour repérer les ingrédients qui ne sont ni naturels ni clean. Pour cela, vous pouvez vous aider des applications qui décryptent pour vous les listes INCI.

Les inconvénients du shampoing solide ?

Je reconnais sans problème que le shampoing solide n’a pas que des avantages et personnellement j’en vois deux principaux.

  • Le stockage

    Pour durer plus longtemps, le shampoing solide a besoin d’être stocké sur une surface sèche qui permet d’évacuer l’eau, un porte savon quoi. Sauf que ça prend de la place, on n’a pas toujours l’installation adapté et personnellement, je n’ai pas envie de m’embêter à sortir mon shampoing solide de la douche après chaque utilisation.
    Cela m’a demandé un peu de réflexion et de temps avant de trouver une situation adaptée, et je ne pense pas que ce soit encore l’idéal.

  •  
  • L’avantage qui devient un inconvénient

    Au début, lorsqu’un passe au shampoing solide il faut parfois un peu de temps avant de trouver celui qui nous correspond. Sauf que, comme je vous le disais plus haut, un shampoing solide ça dure très longtemps !
    Je déteste jeter, je ne le fais pas, donc quand je commence un cosmétique, je veux arriver au bout avant de changer.

 

Pour vous aider à choisir, nous proposons sur le site Frénéthique, une large gamme de shampoings solides

 

(*) Source : Planetoscope – CNRS

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A lire également ...