fbpx
Cosmétiques zéro déchet et zéro plastique

Livraison Offerte dès 30€

0 0,00 

Tout savoir sur les perturbateurs endocriniens

perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques

Les perturbateurs endocriniens font partie des substances à fuir, dans l’alimentation comme dans les cosmétiques. Parmi eux, vous connaissez sûrement les célèbres phtalates et parabens. Nocifs pour la santé, ils sont aussi mauvais pour la peau et pour l’environnement. Mais comment détecter leur présence et comment les éviter ? Notre guide complet vous dit tout sur les perturbateurs endocriniens en cosmétique !

Que sont les perturbateurs endocriniens ?

Depuis plusieurs années, leur nom est tristement répandu. Largement présents dans les cosmétiques conventionnels, ils sont soupçonnés d’avoir des effets nocifs sur la santé. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Une substance étrangère à l’organisme

Les perturbateurs endocriniens (ou PE) sont des substances chimiques, le plus souvent d’origine synthétique. Les phtalates, les parabens, les BHA et BHT sont certainement les plus connus. Étrangers à l’organisme, ils interfèrent avec le fonctionnement du système endocrinien qui sécrète les hormones. D’où leur nom de « perturbateurs ». Ils agissent selon un mode d’action bien spécifique :

  • Ils miment l’action des hormones féminines ou masculines. Ils donnent alors une fausse information à l’organisme et perturbent la communication hormonale ;
  • Ils bloquent l’action d’une hormone et l’empêchent de se lier aux récepteurs de nos cellules ;
  • Ils perturbent la production ou la régulation des hormones.

À travers leurs différentes actions, les perturbateurs endocriniens ont donc de lourdes conséquences sur la santé.

Des molécules encore largement présentes dans les cosmétiques

Malheureusement, les perturbateurs endocriniens sont largement présents dans les cosmétiques conventionnels. On estime qu’environ 40 % des produits de beauté en contiennent encore ! On les retrouve majoritairement dans le(s) :

  • Soins : crèmes, protections solaires, baumes, sérums…
  • Maquillage : fonds de teint, vernis à ongles, rouges à lèvres, parfums…
  • Produits d’hygiène : déodorants, dentifrices, shampoings…

Si l’on n’y prête pas attention, les perturbateurs endocriniens peuvent vite envahir notre salle de bain ! Ils concernent les cosmétiques femmes et hommes et même les soins pour bébé (lingettes, laits pour le corps…).

À quoi servent-ils ?

Dans les cosmétiques, les perturbateurs endocriniens jouent plusieurs rôles. Les fabricants les utilisent comme émulsifiants, agents de conservation, antioxydants ou encore comme agents de texture. Le triclosan, par exemple, est un puissant conservateur antibactérien. Les phtalates, quant à eux, sont des agents fixateurs qui permettent aux vernis de tenir plus longtemps.

La plupart du temps, un même produit peut contenir plusieurs perturbateurs endocriniens, créant ainsi un cocktail explosif.

Pourquoi éviter les perturbateurs endocriniens ?

Depuis plusieurs années, ils sont montrés du doigt pour leurs effets néfastes sur la santé. Mais ils sont aussi mauvais pour la peau et pour l’environnement.

Ils sont nocifs pour la santé

De nombreuses études reconnaissent aujourd’hui leur nocivité, même à de très faibles doses. Ils favorisent notamment les cancers hormonaux (du sein, de la prostate, de l’utérus…). Ils sont aussi impliqués dans l’apparition du diabète et même de troubles comportementaux comme l’autisme. De plus, ils impactent lourdement la reproduction et la fertilité chez l’homme et la femme.

Enfin, en période de grossesse, ils perturbent le développement du fœtus et augmentent le risque de fausses couches. Raison pour laquelle le vernis et le parfum sont déconseillés aux femmes enceintes.

Ils sont mauvais pour la peau

En pénétrant l’épiderme, les perturbateurs endocriniens peuvent provoquer des réactions cutanées, des allergies et des irritations. C’est le cas, par exemple, des BHA et BHT qui sont allergisants et photosensibilisants. Quels qu’ils soient, ils agressent la peau, l’assèchent et l’empêchent de bien fonctionner.

Ils polluent l’environnement

Les effets des perturbateurs endocriniens sur l’environnement sont moins connus. Mais ils sont pourtant bien réels ! Ils polluent notamment les cours d’eau et les océans. Ils entraînent une fertilité réduite chez les animaux et des déformations physiques chez les poissons. On retrouve également leur trace jusque dans l’eau du robinet.

Comment éviter les perturbateurs endocriniens ?

Heureusement, il est possible d’éviter ces substances nocives dans les cosmétiques. On vous dit comment !

Savoir détecter leur présence dans les cosmétiques

La liste INCI est une mention obligatoire sur l’emballage des cosmétiques. Elle reprend tous les ingrédients utilisés pour la fabrication du produit. Elle permet donc de détecter assez facilement la présence de perturbateurs endocriniens.

Voici la liste des principaux perturbateurs endocriniens :

  • Les parabens : dont le methyl- propyl- ethyl- et butylparaben
  • Les silicones : les noms se terminant par -thicone ou -siloxane
  • Les BHA (ButylHydroxyAnisole) et BHT (ButylHydroxyToluène)
  • Les conservateurs comme le phenoxyethanol ou le triclosan
  • Les filtres solaires chimiques : benzophenone, oxybenzone…
  • Les phtalates : notamment le diethyl phtalate et les noms contenant phtalic acid

Si un ou plusieurs de ces composés sont présents dans la liste, fuyez !

Choisir des cosmétiques bio et naturels

Choisir des cosmétiques bio et naturel est un bon moyen d’éviter les perturbateurs endocriniens. Les labels Ecocert et Nature & Progrès, par exemple, les interdisent totalement. Certaines marques non labellisées peuvent aussi proposer des cosmétiques sans PE. Attention cependant aux marques qui usent et abusent du terme « naturel ». Ce n’est pas parce qu’un produit est à 95 % d’origine naturelle qu’il ne contient pas de perturbateurs endocriniens. Pour en être sûr, vérifiez toujours la liste INCI des ingrédients.

Frénéthique vous garantit des cosmétiques sans perturbateurs endocriniens

À travers notre charte de sélection des produits, nous vous garantissons des cosmétiques sans perturbateurs endocriniens. En effet, ces substances font partie de la liste des ingrédients bannis de nos cosmétiques. Parabens, silicones, BHA, BHT… sont autant d’ingrédients que vous ne trouverez jamais dans les produits proposés sur Frénéthique. Vous pouvez faire votre shopping sans inquiétude !

Partager l'article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur pinterest

A lire également ...

Être alerté du retour en stock Ce produit est actuellement en rupture. Pour être informé dès que le produit est de nouveau en stock, laissez simplement votre adresse ci-dessous.
Email Votre adresse reste confidentielle, nous ne la partagerons avec personne d'autre :)
Panier
Votre panier est videRetour boutique